> Tourisme > Les offices de tourisme

TOURISME

Une identité forte

 

Qu’il soit urbain, rural, paysager, environnemental, bâti, mobilier, ethnologique, documentaire…, le territoire de la communauté de communes Arbois Poligny Salins Coeur du Jura est riche d’un patrimoine varié... 

Géologiquement il présente un large panel des paysages du Jura, de la plaine de Bresse aux plateaux en passant par les coteaux de vignoble entrecoupés de reculées. Attractif par la présence de sel dans ses sous-sols, le territoire offre de nombreux refuges (grottes et des sites de hauteur). La présence humaine y est donc très précoce et se confirme à l’époque gallo-romaine.

 

C' est aussi un lieu privilégié de marchés entre plaine et plateaux dont les productions agricoles sont complémentaires (Céréales, fruits et légumes de la plaine, vin sur le Revermont et élevage et fromage sur les plateaux). Il est aussi traversé de voies commerciales importantes vers l’Italie, la Suisse, les Flandres et l’Allemagne et bénéficie d’une large ouverture sur la Bourgogne.

 

Le Revermont se trouve très tôt sur les terres des Comtes puis Ducs de Bourgogne. Ils y développent dès le XIIIème siècle l’exploitation, le contrôle et la commercialisation du sel à grande échelle. Ce commerce de l’or blanc, du vin et du fromage se trouve à l’origine d’un développement économique important qui fait la richesse de Salins-les-Bains, Arbois et Poligny. Les trois villes prospèrent et se dotent de puissantes fortifications.

L’influence bourguignonne et les nombreuses congrégations religieuses stimulent la vie intellectuelle et artistique. Les tapisseries de Saint Anatoile, aujourd’hui en partie conservées au Louvre et une abondante statuaire bourguignonne expriment aujourd’hui encore ce puissant mécénat princier.

Cette prospérité perdure malgré la guerre de 10 ans et l’annexion au royaume de France en 1678. De nombreux hôtels particuliers sont alors édifiés du XVIIème au XIXème siècle.

 

Parallèlement, les fondations religieuses multiplient écoles, collèges, hôtels dieu et pharmacies, couvents, chapelles et églises… qui marquent durablement le paysage urbain des trois villes

 

Au XIXème le commerce du sel décroit tandis que se développent le thermalisme et une industrie (faïenceries, plâtrières). La production du Comté se structure avec de nombreuses fruitières dans un esprit communautaire. La recherche d’excellence aboutit aussi à la création de l’Ecole Nationale de l’Industrie Laitière à Poligny. Reconnu AOC en 1952, le comté obtient son Appellation d’Origine Protégée en 1996 de l’Europe.

 

La production viticole traverse la crise (phylloxera) et c’est entre autre grâce aux recherches de Louis Pasteur que la disparition du vignoble est évitée. Le milieu se professionnalise en coopératives sur le modèle du comté, en construisant des fruitières (Arbois 1906) et avec l’Appellation d’Origine Contrôlée « Vins d’Arbois » en 1936, l’une des toutes premières décernées en France.

 

Musées, patrimoine religieux ou vernaculaire, sites naturels, gastronomie et sports de pleine nature font de ce "Bon Pays" une destination de tout premier ordre pour le tourisme, en toute saison.

Pour préparez votre futur séjour, contactez les 3 offices de tourisme du territoire : OT Arbois, OT Poligny, OT Salins-les-Bains